regarder

Page 2 .... des instruments d'éducation et de saint divertissement; pour d'autres, des éléments d'aliénation. La famille est le corps social primaire d'où provient ...
6MB taille 8 téléchargements 388 vues
SALUT LES JEUNES

REGARDER: En ce moment il y a plus de jeunes entre 10 et 24 ans que jamais auparavant dans l’histoire de l’humanité, quelques 1.800 millions d’uneIt is, therefore necessary for young people to be conscious that they have to submit themselves to a certain training in life: Train population mondiale de 7.300 millions. Ils représentent 32% de la population des pays moins avancés et 17% des pays plus développés. the Ce eyes, able to perceive the good and the bad, so that they the good things especially within qui signifie que, du fait qu’ils sont si nombreux dans les pays les plus look for and focus onOBJECTIF: Motiver les jeunes quant à leurinto identité et à l’importance themselves; to avoid turning themselves a person pauvres, il leur est difficile de fuir la violence, de trouver un travail décent ou de leur présence dans la société et dans l’Eglise et leur unaware of their value as an only and donner la bienvenue à la irreplaceable première catéchèse.child of d’accéder à une bonne scolarisation et à des services de santé qui tiennent God. Train the handsPRIÈRE that arePOUR capableLES of hurting and JMJ 2019 compte de leurs besoins. destroying, so that they are used at the service of SIGNE: L’Inde est le pays du monde qui compte le plus grand nombre de Découvrir qui est le plus jeune de tous les assistants à la catéchèse ou de qui c’est ou ce sera prochainement personnes de 10 à 24 ans: 356 millions, bien qu’elle ait moins d’habitants to run away, so they l’anniversaire are calm and firm,pour even if there is ces jours-ci le féliciter que la Chine, qui a 269 millions de jeunes. Elles sont suivies de l’Indonésie, fraternellement. avec 67 millions de jeunes, des Etats-Unis d’Amérique, avec 65, du Pakistan avec 59, du Nigeria avec 57, du Brésil avec 51 et du Bangladesh avec 48. usually ready to attack, bite and poison, so that it Malheureusement, la supériorité numérique n’est pas toujours un facteur can be disciplined and can express itself with décisif. Les jeunes ont l’habitude d’avoir un pouvoir d’achat plus faible;prudence, s’ils respect and moderation. Train the décrochent un travail, ils travaillent souvent à des postes de niveaux body, which is sometimes stubborn in not inférieurs ou dans le secteur informel, et seuls les majeurs de 18 ans ont le fulfilling its duty, always tired and protesting droit de vote; ils sont souvent plus mal intégrés aux processus électoraux the et burden of each day; motivate it and care politiques que les groupes plus âgés. for it to be enthusiastic about life and work. Le manque de travail et d’accès à l’expérience et aux connaissances deAnd finally, train the ego, which is arrogant and rude, always wants to be the king and personnes plus âgées qu’eux poussent les jeunes à chercher des modèles the center, vain, proud, who wants to be the de conduite, des voies pour améliorer l’estime de soi et même des sources first and believes himself the best, so that d’aliment, de logement et de subsistance à l’intérieur de leur propre groupe d’âge. Si cette tendance n’est pas compensée par l’espoir d’un avenir "tamed or dominated" learns to serve, to give to others, and to be humble. meilleur, elle peut entraîner les jeunes vers la violence. En effet, la principale you are young, paying attention to what cause de mortalité des jeunes garçons est la violence, souvent dérivéeIfde you believe and what you think is right or conflits civils et de bandes. Le VIH est aujourd’hui la deuxième cause de mortalité des adolescents. Et plus de 12% du total des 232 millions de wrong can help you do the right thing. Self-confidence helps to reject the pressure migrants internationaux en 2013 étaient des jeunes. of a group or of the hedonistic society that, surrounded by aggressive consumerism, impels you to have unnecessary objects and

Les jeunes sont rarement coupables des obstacles à leur développement. Il faut leur prêter attention. Parce qu’ils disposent de droits humains qui doivent être respectés. Parce que jamais auparavant il n’y a eu 1.800 millions de jeunes vivants et parce qu’ils définiront et dirigeront notre avenir sur toute la planète. Cependant, dans un monde dans lequel prévalent les préoccupations des adultes, on ne les prend souvent pas en compte. C’est une tendance qu’il faut corriger sans délai, car elle met en danger autant les jeunes que l’ensemble des économies et des sociétés. En ce qui concerne la foi et la religiosité, les jeunes voient l'Église de diverses manières: certains l’aiment spontanément comme elle est, un sacrement du Christ; d’autres la mettent en question pour qu’elle soit authentique et ne manquent pas ceux qui cherchent un Christ vivant sans son corps qui est l’Eglise. Il y a une masse indifférente, qui s’accommode passivement de la civilisation de consommation ou autres succédanés; ainsi que des partisans d’autres religions, quelquefois fanatiques et non croyants.

DIALOGUONS: Qu’est-ce qui attire notre attention parmi ces données tirées de rapports récents de l’ONU? Que penses-tu de la situation de la jeunesse dans ton pays? Quels commentaires peux-tu faire sur la religiosité des jeunes?

JUGER

Textes qui peuvent illuminer

La proposition de Jésus (Béatitudes, Mt 5, 3-12) Le jeune riche (Mt 19, 16-22) Message aux jeunes (1 Jn 2, 13-15) “Me viennent à l’esprit les paroles que Dieu adressa à Abram : «quitte ton pays, ta parenté et la maison de ton père, pour le pays que je t'indiquerai» (Gn 12, 1). Ces paroles s’adressent aujourd’hui aussi à vous: ce sont les paroles d’un Père qui vous invite à “sortir” pour vous lancer vers un futur non connu mais porteur de réalisations certaines, vers lequel Lui-même vous accompagne. Je vous invite à écouter la voix de Dieu qui résonne dans vos cœurs à travers le souffle de l’Esprit Saint. Quand Dieu dit à Abram « quitte! » que voulait-il lui dire? Certainement pas de s’éloigner des siens ou du monde. Ce fut une forte invitation, une provocation, afin qu’il laisse tout et aille vers une nouvelle terre. Quelle est pour nous aujourd’hui cette nouvelle terre, si ce n’est une société plus juste et fraternelle que vous désirez profondément et que vous voulez construire jusqu’aux périphéries du monde? Mais aujourd’hui, malheureusement, « quitte! » revêt aussi un sens différent. Celui de la prévarication, de l’injustice et de la guerre. Parmi vous de nombreux jeunes sont soumis au chantage de la violence et contraints de fuir leur pays natal. Leur cri monte vers

Dieu, comme celui d’Israël esclave de l’oppression du Pharaon (cf. Ex 2, 23).

APPROFONDIR / RÉFLÉCHIR

[...] À Cracovie, lors de l’ouverture de la dernière Journée Mondiale de la Jeunesse, à plusieurs reprises je vous ai demandé : « peut-on changer les choses? ». Et vous avez crié ensemble un retentissant « oui! ». Ce cri nait de votre cœur juvénile qui ne supporte pas l’injustice et ne peut se plier à la culture du déchet, ni céder à la globalisation de l’indifférence. Écoutez ce cri qui monte du plus profond de vous! Même quand ressentez, comme le prophète Jérémie, l’inexpérience due à votre jeunesse, Dieu vous encourage à aller là où Il vous envoie : « N'aie aucune crainte […] car je suis avec toi pour te délivrer » (Jr 1, 8).

La jeunesse n’est pas seulement un groupe de personnes d’un âge chronologique. C’est aussi une attitude devant la vie, à une étape non définitive sinon transitive. Elle a des traits très caractéristiques: un manque de conformisme qui remet tout en question; un esprit du risque qui la mène à des engagements et des situations radicales; une capacité créative avec des réponses nouvelles au monde en changement qui aspire à toujours améliorer en signe d’espoir. Son aspiration personnelle la plus spontanée et forte est la liberté, émancipée de toute tutelle extérieure. C’est le signe du plaisir et du bonheur. Très sensible aux problèmes sociaux. Exige authenticité et simplicité et rejette avec révolte une société envahie par l’hypocrisie et les antivaleurs.

Un monde meilleur se construit aussi grâce à vous, à votre désir de changement et à votre générosité. N’ayez pas peur d’écouter l’Esprit qui vous suggère des choix audacieux, ne temporisez pas quand la conscience vous demande d’oser pour suivre le Maître. L’Église même désire se mettre à l’écoute de votre voix, de votre sensibilité, de votre foi; voire de vos doutes et de vos critiques. Faites entendre votre cri, laissez-le résonner dans les communautés et faites-le arriver aux pasteurs. Saint Benoît recommandait aux abbés de consulter aussi les jeunes avant toute décision importante, parce que “souvent Dieu révèle à un plus jeune ce qui est meilleur” (Règle de Saint Benoît III, 3).” (François, Lettre aux jeunes pour la Préparation du Synode 2018)

(Document de Puebla, Choix préférentiel pour les jeunes nn. 1166ss.)

Ce dynamisme la rend capable de renouveler les cultures qui, autrement, vieilliraient. Le rôle normal que joue la jeunesse dans la société est de dynamiser le corps social. Quand les adultes ne sont pas authentiques ni ouverts au dialogue avec les jeunes, ils empêchent que le dynamisme créateur du jeune fasse avancer le corps social. Voyant qu’ils ne sont pas pris au sérieux, les jeunes prennent divers chemins: où ils sont poursuivis par diverses idéologies, plus particulièrement les radicalisées, puisque, étant sensibles à celles-ci pour leur idéalisme naturel, ils n’ont pas toujours une préparation suffisante pour avoir un clair discernement, sont

indifférents au système en vigueur ou s’y adaptent difficilement et perdent leur capacité stimulante. Aujourd’hui, la jeunesse est manipulée, plus particulièrement en politique et dans l’usage du «temps libre». Une partie de la jeunesse a des inquiétudes politiques légitimes et conscience du pouvoir social. Son manque de formation dans ces domaines et en conseils équilibrés la mène à des radicalisations ou à des frustrations. Le jeune consacre une grande partie de son «temps libre» au sport et à l’utilisation des moyens de communication sociale. Pour certains, ce sont des instruments d’éducation et de saint divertissement; pour d’autres, des éléments d’aliénation. La famille est le corps social primaire d’où provient la jeunesse et dans lequel elle est éduquée. De sa stabilité, des types de relations avec la jeunesse, de son expérience et de son ouverture à ses valeurs, dépend, en grande partie, l’échec ou le succès de la réalisation de cette jeunesse dans la société ou dans l’Eglise. La jeunesse marche, même sans s’en rendre compte, à la rencontre d’un Messie, le Christ, qui marche à la rencontre des jeunes. Seul Lui rend le jeune vraiment libre. Voici le Christ qui doit être présenté aux jeunes comme le libérateur: qui par l’esprit des Béatitudes offre à tout jeune l’insertion dans un processus de conversion constante; il comprend ses faiblesses et lui offre une rencontre très personnelle avec Lui et la Communauté, dans les sacrements de la réconciliation et l’Eucharistie. Le jeune doit faire l’expérience du Christ comme ami personnel, qui ne l’abandonne jamais, chemin de réalisation totale. Avec Lui et par la loi de l’amour, il marche vers le Père commun et vers les frères. C’est ainsi qu’il se sent vraiment heureux. Les jeunes doivent sentir qu’ils sont Eglise, en l’expérimentant

comme lieu de communion et participation. L'Église doit accepter leurs critiques. Accompagner et envoyer comme témoins et missionnaires plus particulièrement la grande masse juvénile, les aider à être des bâtisseurs de paix, porteurs de joie et d’un projet libérateur intégral en faveur, surtout, des jeunes frères. La Vierge Marie, bienveillante, la croyante fidèle, éduque le jeune pour être Eglise.

AGIR

Expériences pour s’approfondir

Il est temps de penser et de dialoguer pour savoir comment nous pouvons nous engager face à certaines questions que pose le Document préparatoire pour le Synode 2018 :

• Comment fait-on savoir aux jeunes qu’ils sont nécessaires pour construire le futur de l’Eglise?

• Comment fait-on pour que la Pastorale parle le langage du jeune, surtout les moyens de communication, le sport et la musique?

• Comment prépare-t-on la jeunesse à affronter la violence extrême (guérillas, bandes, prison, toxicomanie, mariages forcés) et en même temps comment accompagne-t-on ceux qui vivent déjà cette réalité?

• Les jeunes se sentent souvent écartés et rejetés par le système politique, économique et social dans lequel ils vivent. Ecoute-t-on le potentiel de protestation pour qu’il se transforme en proposition et collaboration?

CÉLÉBRER

Chant

Faire deux affiches qui disent C’EST GÉNIAL D’ETRE JEUNE, C’EST QUELQUE CHOSE DE MERVEILLEUX” (un) et “LA JEUNESSE EST UNE MALADIE QU’IL FAUT SUPPORTER PATIEMMENT, PARCE QU’ON EN GUÉRIT AVEC LE TEMPS ” (l’autre). Inviter à ce que chacun se place à côté de l’affiche avec laquelle il est le plus d’accord et la commente.