Dix ans après la guerre de l'

10 ans depuis le silence, l'oubli et le mépris,. 10 ans et depuis nos vies et nos convictions n'ont pas changé,. 10 ans d'organisation, de lutte et de dignité. 10 ans ...
69KB taille 5 téléchargements 214 vues
Chers camarades, Chers amis, 10 ans se sont écoulés depuis la guerre de l’eau, 10 ans au cours desquels nous avons « récupéré » notre VOIX à travers la coordination de défense de l’eau et de la vie, 10 ans que nous avons retrouvé notre capacité à DECIDER, 10 ans depuis que nous sommes sortis de nos maisons et de nos communautés pour nous délivrer du mauvais gouvernement, de l’armée, de la police et des entreprises multinationales 10 ans que les bâtons et les pierres ont vaincu les balles et les gaz 10 ans depuis le silence, l’oubli et le mépris, 10 ans et depuis nos vies et nos convictions n’ont pas changé, 10 ans d’organisation, de lutte et de dignité 10 ans que les peuples continuent à construire des alternatives communautaires à la gestion de l’eau 10 ans, et il y a toujours dans le monde des peuples et des communautés qui n’ont pas accès à l’eau 10 ans de travail permanant pour faire respecter le droit à la vie

Au cours de ces journées à Cochabamba, nous souhaitons : • • • •

Rendre hommage aux hommes et aux femmes, aux jeunes, aux enfants et aux anciens qui, en avril 2000, ont redonné à l’eau son statut de bien commun, de droit et de patrimoine de tous celles et ceux qui vivent sur cette planète. Sensibiliser à la problématique de l’eau en Bolivie, dans tous ses aspects: consommation humaine, irrigation, industrie minière, raréfaction, pollution, gestion, technologies. Échanger autour des expériences solidaires et communautaires d’organisation et de gestion de l’eau, mais aussi des techniques, de savoirs et connaissances sur l’eau, au niveau national et international. Nous renforcer en tant que mouvement pour l’eau au niveau local, régional, national, international, pour dresser un corps social fort face aux gouvernements qui continuent leurs politiques de pillage et livrent nos biens communs aux multinationales.

La Coordination nationale de défense de l’eau et des services basiques, la coordination de défense de l’eau et de la vie, l’Association des systèmes communautaires de l’eau de la Zone sud (ASICASUR), la Fédération des coopératives d’eau potable de Cochabamba (FECOAPAC), la fédération des coopératives d’eau de Santa Cruz (FEDECAAS), la Fédération des travailleurs manufacturiers de Cochabamba, et l’organisation des locataires de Cochabamba (OINCO), vous invitent aux activités et évènements suivants :

Jeudi 15 Avril • Rassemblement de toutes les organisations sociales de Cochabamba et des invités • Conférence « Dix ans après la guerre de l’eau » 14:00 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Vendredi 16 Avril Séminaires thématiques avec des participants nationaux et internationaux : • • • • • •

9:00-16:00 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Sources d’eau, changements climatiques et pollution Stratégies de coopération publique-communautaire Constitutions et cadre juridiques contre la privatisation de l’eau Stratégie internationale pour promouvoir le droit à l’eau Gestion communautaire et gestion publique de l’eau Normes hydriques et communautés autonomes

Conférence avec Eduardo Galeano

19:00 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Samedi 17 et Dimanche 18 Avril Expositions de stands des systèmes communautaires, organisations sociales, institutions, entreprises publiques etc. pour favoriser les échanges de technologies et d’expériences de gestion de l’eau. dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Séminaire : Evaluation de la SEMAPA dix ans après la guerre de l’eau

Samedi 17 Avril, 9:00-12:00 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Séminaire : La vision Andine de l’Eau: modèles de développement et eau

Samedi 17 Avril, 14:30-17:30 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Concert de clôture

Dimanche 18 Avril, 14:00 dans le Complejo Fabril, Avenida Melchor Perez

Activités artistiques et culturelles du 12 au 18 Avril Concours journalistique, théâtre, ateliers de marionnettes, concours de photographie et de vidéo sur le thème « la guerre de l’eau », etc. Soutiens : la Red Vida, France Libertés - Fondation Danielle Mitterrand, CeVI, Yaku-Italie, Coordinadora de la Escuela Andina del Agua, Agua Sustenable, CGIAB, Contre Vincente Cañas, Comité de K’ara K’ara, Acra, CVCS, Escuela del Pueblo Primero de Mayo, Fundacion Abril, Centro CASA, CEPJA. L’autre grand succès de cette mobilisation c’est que nous n’avons plus peur. Nous sommes sortis de nos maisons et de nos communautés pour parler entre nous, pour nous connaître, pour réapprendre à avoir confiance en nous. Nous avons occupé les rues et les routes parce que nous en sommes les véritables propriétaires. Nous l’avons fait en nous appuyant sur nos propres forces. Pour nous, travailleurs des villes et des campagnes, le véritable sens de la démocratie est le suivant: nous décidons et nous faisons, nous discutons et nous exécutons. Nous mettons nos vies en péril pour obtenir ce que nous proposons, ce que nous considérions juste. La démocratie c’est la souveraineté du peuple et c'est ce que nous avons fait. Communiqué de la Coordination de l’Eau et de la Vie, dimanche 6 avril 2000