colloque international - ARCEAU IdF

20 juin 2016 - de fer qui facilite les transports puis se diffuse vers les classes .... Antoine Beyer, l'Institut français des sciences et technologies des transports, ...
2MB taille 35 téléchargements 646 vues
COLLOQUE INTERNATIONAL RIVIERES ET METROPOLES EUROPEENNES Invention, développement et perspectives d’un espace de (re)conquête : Tourisme, Loisirs, Patrimoine(s) Vendredi 1er et Samedi 2 Juillet 2016 PARIS - SORBONNE IREST, EIREST, UNIVERSITE DE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DU VAL-DE-MARNE Inscription nécessaire avant le 20 juin SITE WEB

Le colloque Rivières et Métropoles européennes : Invention, développement et perspectives d’un espace de (re)conquête : Tourisme, Loisirs, Patrimoine(s) vise à explorer ces questions dans le cadre des métropoles européennes. L’objectif est de mettre en lumière cette idée fondamentalement européenne de la conquête des loisirs et du droit aux loisirs, en rapport avec la progression du temps libre dans les sociétés industrielles et contemporaines, dans le contexte des rivières urbaines.

Les bords de rivières urbaines et péri-urbaines en Europe apparaissent ainsi aujourd’hui comme des lieux fondateurs de nouvelles sociabilités urbaines, de nouvelles pratiques de loisirs et de tourisme et d’un nouvel art de vivre au sein des métropoles européennes qui connaissent, tout le long des XIXe et XXe siècles, de profondes mutations spatiales, économiques, culturelles et sociales. Aujourd’hui, ces rivières situées dans des espaces métropolitains sont marquées par de nouveaux défis. Les défis écologique et patrimonial cristallisent la volonté citoyenne de préserver un paysage culturel et urbain. Les politiques publiques et privées visent à recréer les liens matériel et immatériel entre ville et rivière avec pour objectif l’attractivité d’un territoire.

La fréquentation ludique des rivières urbaines et périurbaines (bords de Marne et de Seine à Paris et dans la région parisienne, bords de Tamise, d’Amstel, de Loire, de Danube, du Rhin, etc.) génère, dès le XIXe siècle, des dynamiques sociales et culturelles nouvelles. Un art de vivre et de se détendre apparaît au sein de la bourgeoisie citadine notamment avec le chemin de fer qui facilite les transports puis se diffuse vers les classes populaires urbaines.

Cette rencontre internationale vise à éclairer les multiples façons dont s’opère la conquête citadine des rivières à des fins ludiques du XIXe siècle à aujourd’hui. Les perspectives d’approche seront pluridisciplinaires, cherchant à comprendre des phénomènes complexes qui recoupent de nombreux domaines et disciplines.

Ce phénomène d’appropriation des bords de l’eau et de « conquête de loisirs » concerne de nombreuses grandes villes européennes, avec des styles propres et des traits communs. A partir de cette époque, une véritable dynamique se créée entre les métropoles et des lieux dédiés aux loisirs qui peuvent se trouver à l’intérieur des villes ou bien à quelques kilomètres, reliés au centre par différents moyens de transports. Des sociabilités et pratiques naissent des rencontres entre groupes et populations différentes (populations vivant en bord d’eau et populations urbaines attirées par des nouvelles pratiques de loisirs). Les artistes ont aussi marqué ces territoires, qu’ils soient peintres, écrivains, poètes, photographes ou réalisateurs de cinéma.

Comment de nouvelles pratiques, qui supposaient un rapport à soi et à la ville, y ontété inventées ? Entre patrimonialisations et enjeux mémoriels, enjeux environnementaux, aménagements, quels usages à des fins de loisirs pour ces rivières en espace métropolitain ? Comment sont réinterprétés et pratiqués les éléments qui composaient les usages ludiques de la rivière et de ses rives (bals et guinguettes, fêtes nautiques, régates, etc.) ? Mais aussi les luttes et revendications contemporaines ?

Vers un itinéraire culturel européen des rivières urbaines de loisirs ? Le colloque participe à une réflexion collective, menée par le Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne, pour la création d’un réseau candidat à la mention Itinéraire Culturel Européen du Conseil de l’Europe, sur le thème du développement des loisirs dans le cadre des rivières métropolitaines. Pour en savoir plus sur ce projet, consultez www.tourisme-valdemarne.com ou contactez-nous : Camille Chowah, Chargée de mission, [email protected]

2

PROGRAMME PREVISIONNEL Jeudi 30 juin – 15h Réunion d’information sur le projet de réseau européen « Riverside Cities » Cette réunion est destinée aux institutions et organisations intéressées par ce projet et qui souhaitent en savoir plus sur ce réseau. Le Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne présentera les objectifs et la feuille de route proposée avant d’échanger avec les partenaires présents. Si vous êtes intéressés pour assister à cette rencontre, merci de contacter Camille Chowah [email protected]

Vendredi 1er Juillet 9:00 : Accueil et inscriptions. Amphithéâtre Descartes, Sorbonne 9h30 Introductions George Haddad, Président de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (sous réserve), Gilles Saint-Gal, président du Comité Départemental du Tourisme du Val de Marne, François Navarro, Directeur du Comité Régional du Tourisme Paris – Ile-de-France. Introduction au colloque : Rivières et métropoles européennes, dynamiques et projets Maria Gravari-Barbas et Sébastien Jacquot, EA EIREST 7337 Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

10:00-11:00 SESSION 1 METROPOLES , TOURISME ET LOISIRS FLUVIAUX. EXPERIENCES FRANÇAISES ET INTERNATIONALES Loisirs nautiques et espaces riverains en France : une nécessaire reconnaissance patrimoniale Frédéric Delaive, Chercheur associé au CERHIO, UMR 6258 du CNRS, Université de Rennes 2 Bateaux, rivières et origines du tourisme populaire en Grande-Bretagne Allan Brodie, Historic England L’évolution de la navigation sur la Tamise en amont de Londres Simon Wenham, Oxford University 11:00-11:30 Pause-café

11:30-13:00 SESSIONS PARALLELES DE COMMUNICATIONS SESSION 2 DEVELOPPEMENT DU TOURISME ET DES LOISIRS DES RIVIERES URBAINES Place du tourisme et des loisirs dans la reconquête de l’Ebre à Saragosse : expériences d’habitants et de visiteurs. Kildine Leiching, Laboratoire PASSAGES UMR 5319, Institut Claude Laugénie

3

Le Ruban Bleu – développement des berges urbaines et des sites touristiques le long de la rivière Motala et du Canal Göta en Suède Reinhold Castensson, Institut d’étude sur l’eau et l’environnement, Département de Géographie, Université de Linköping Développement du tourisme fluvial en milieux urbains : le cas spécifique d’un canal classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, le canal du Midi. Lisa Rebolledo, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Équipe Interdisciplinaire de recherches en tourisme (EA EIREST 7337)

SESSION 3 HISTOIRE DES USAGES LUDIQUES ET SPORTIFS DES RIVIERES URBAINES Les Archives à la source de l’histoire Danielle Benazzouz, Conservateur en chef du patrimoine, chef du service des fonds aux Archives départementales du Val-de-Marne. Métropoles et pratiques canotières au XXe siècle : du partage du fleuve au loisir Antoine Marsac, Maître de conférences à l’Université de Bourgogne. Quand Orléans voulait se nommer Orléans-les-Bains. Géohistoire des loisirs aquatiques et perspectives patrimoniales en Loire moyenne Bertrand Sajaloli, MCF en géographie, laboratoire CEDETE, Université d’Orléans. Sylvain Dournel, Docteur en géographie - aménagement, laboratoire CEDETE, Université d’Orléans. 13:00-14:30 Déjeuner

14:30-15:30 SESSIONS PARALLELES DE COMMUNICATIONS SESSION 4 LES REUTILISATIONS – REAPPROPRIATION DE LA RIVIERE PAR LES RIVERAINS 1/2 La Tyne : du fleuve-outil au festivisme contemporain, Trajectoire entre reconquête et réappropriation du fleuve à Newcastle upon Tyne Cécile Renard-Delautre, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Équipe Interdisciplinaire de recherches en tourisme (EA EIREST 7337) Pratiques ludiques et processus d’attachement dans les rivières urbaines Marta Benages-Albert; Vall-Casas Pere, Universitat Internacional de Catalunya (UIC), Barcelona, Spain. L’appropriation progressive des berges en milieu périurbain. Approche évolutive. Pere Vall-Casas, Marta Benages-Albert, Xavier Garcia Acosta, Carmen Mendoza-Arroyo, Alvaro Cuéllar, Université internationale de Catalogne, Barcelone et Pablo Elinbaum, Centre d’études urbaines et régionales, Buenos Aires.

4

SESSION 5 LES REPRESENTATIONS ET LE PATRIMOINE IMMATERIEL DES RIVIERES URBAINES Plages et baignades de l’Oise : créer l’illusion des bords de mer Béatrice CABEDOCE, Atelier de Restitution du Patrimoine et de l’Ethnologie, Direction de l’Action culturelle, Conseil départemental du Val d’Oise Perception des franciliens de leurs plans d'eau. Ou en est-on avec le désir de la baignade ? Martin Seidl, Université Paris-Est, Laboratoire Eau, Environnement et Système Urbain (LEESU) “Un fleuve bien agréable » : Image cinématographique et nouvelles exploitations touristiques du fleuve Guadalquivir María del Carmen Puche Ruiz, Alfonso Fernández Tabales, Université de Séville

15:30-16:30 TABLE RONDE EUROPEAN RIVERSIDE STORIES, UN RESEAU DE VILLES EUROPEENNES POUR VALORISER LES LOISIRS AU BORD DE L’EAU Animateur : Michel Cotte, Professeur et conseiller de l’ICOMOS. Intervenants : Kiralova Alzbeta, Service des relations internationales de l’Université de Commerce de Prague, Eleonora Berti, Coordinatrice de Projets, Institut des Itinéraires Culturels Européens, Hélène Sallet-Lavorel, Directrice du Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne.

SOIREE D’EXCURSION SUR LES BORDS DE MARNE 17:00-19:00 Croisières sur la Seine et la Marne 19:00-20:30 Activités nautiques ou visite guidée de l’île Sainte-Catherine 20:30-23:00 Diner 23:00 Retour à Paris en bus

Samedi 2 juillet 9:00 Accueil

9:15-10:30 SESSIONS PARALLELES DE COMMUNICATIONS SESSION 6 LES REUTILISATIONS – REAPPROPRIATION DE LA RIVIERE PAR LES RIVERAINS 2/2 Les conflits d’usages sur les berges du fleuve Somme Cécile Grévin, Doctorante en géographie, Laboratoire Habiter le Monde, Université Jules Verne de Picardie La fréquentation ludique de la Garonne à Toulouse : regard géohistorique d’un espace en reconquête. Philippe Valette et Philippe Beringuier, GEODE UMR 5602 CNRS, Université de Toulouse Jean Jaurès.

5

La baignade en milieu urbain : des revendications citoyennes aux villes durables Pierre Mallet et Vincent Moracchini, Urbanistes, travailleurs indépendants. SESSION 7 PATRIMOINE, LOISIRS ET DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE 1/2 Leicester et la rivière Soar : tourisme, loisirs et patrimoine – Un programme de revitalisation. Sue Barton, Centre international pour l’histoire du sport et la culture, Université De Monfort. Comment une rivière et des ruines archéologiques peuvent changer la vie d’un pays? Lia Bassa, Professeur assistant – Université de Budapest. Réinvention des rivières en milieu urbain Irene J. Klaver, Université du North Texas Les méandres de rivière mobiles et la problématique de la randonnée : les cas d’Edimbourg et de Sunderland en Grande-Bretagne Kevin Hannam, professeur à l’école de commerce, Université Napier d’Edimbourg. 10:30-11:00 Pause-café

11:00-12:00 SESSIONS PARALLELES DE COMMUNICATIONS SESSION 8 EQUIPEMENTS POUR LE DEVELOPPEMENT DES USAGES LA RIVIERE Intégration des rivières dans le processus de modernisation de Kaunas en tant que capitale temporaire de la Lituanie Viltė Migonyté, Faculté des arts, Université Vytautas Magnus de Kaunas. L’attractivité touristique de Nikola Tesla et des centrales hydroélectriques centenaires en Serbie Manuela Graf, Institute for Study in Cultural Development / Cluster of Cultural Routes Les stades d’eau vive : des « rivières artificielles » au cœur des métropoles d’Europe Antoine Marsac, Maître de conférences à l’Université de Bourgogne. SESSION 9 PATRIMOINE, LOISIRS ET DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2/2 Hôtelleries fluviales, comment la voie d’eau permet de redistribuer la capacité hôtelière Antoine Beyer, l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR), Université de Paris-Sorbonne. Continuité de la pratique sportive et préservation du bâti : un boathouse en bois pour le tennis. Franca Malservisi, architecte CAUE94, chercheur LéaV ENSA Versailles Quels sont les apports des services écosystémiques culturels pour penser les relations entre la métropole et sa rivière ? L’exemple de la Marne dans le Val-de-Marne Clara Kalatchev, M1 Master géographie, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne

12:00-12:30 CONCLUSIONS ET « FEUILLE DE ROUTE » DU RESEAU

6

INSCRIPTION Les frais d'inscriptions s'élèvent à 150€ par personne (50€ pour les doctorants). L’inscription est obligatoire et est ouverte jusqu’au 20 juin. Les frais d'inscription au colloque incluent : - les matériaux du colloque - la traduction simultanée (FR/EN) - le déjeuner du vendredi 1er juillet et les pauses cafés - l'excursion du vendredi 1er juillet à partir de 17h : croisière sur la Seine et la Marne, activités nautiques, diner et retour en bus L’inscription se fait en ligne sur http://reservation.tourisme-valdemarne.com (Taper « colloque » dans la barre de recherche) Si vous souhaitez régler votre inscription par chèque ou virement bancaire, merci de nous contacter.

LIEU DU COLLOQUE Amphithéâtre Descartes, Panthéon-Sorbonne Université Entrée au n°17 rue de la Sorbonne, Paris 5e. Accès en métro : Cluny-Sorbonne sur la ligne 10 du métro ou Saint-Michel Notre-Dame sur le RER C.

HEBERGEMENT Voici une sélection de trois hôtels proposant des tarifs raisonnables malgré la forte affluence due à l’Euro 2016 : - Ibis Paris Place d’Italie : 142€ par nuit pour une chambre single avec petit-déjeuner. À 20 minutes en métro du lieu du colloque. -

B&B Paris Italie Porte de Choisy : 78€ par nuit pour une chambre single avec petit-déjeuner. À 30 minutes en métro du lieu du colloque.

-

Ibis Budget Orly Chevilly Tram 7 : 60€ par nuit pour une chambre single avec petit-déjeuner. À 40 minutes en métro du lieu du colloque.

Nous vous conseillons de réserver au plus vite afin de bénéficier de ces tarifs.

CONTACTS Maria GRAVARI-BARBAS, Université Paris 1, IREST-EIREST [email protected] Sébastien JACQUOT, Université Paris 1, IREST-EIREST [email protected] Camille CHOWAH, Val-de-Marne Tourisme et Loisirs [email protected]

7

PARTENAIRES Cet événement bénéficie du soutien de nombreux partenaires :

8

© CDT94 / www.photoinfograph.com

A la conquête des loisirs au bord de l’eau Vers un réseau de métropoles européennes La rivière en milieu urbain a joué à partir du milieu du XIXe siècle, un rôle spécifique dans la diversification et la diffusion des pratiques sociales, en particulier par le développement des activités sportives et des loisirs populaires. La baignade, le canotage, la pêche, les sports nautiques, mais aussi le repas partagé ensemble, la musique populaire et la danse dans les guinguettes, etc., y sont pratiqués par diverses classes sociales qui se croisent dans ces espaces naturels et récréatifs privilégiés, assidûment fréquentés aux beaux jours. Ces pratiques constituent une spécificité européenne qui apparaît notamment avec le développement des chemins de fer et des tramways, mais aussi avec de nouvelles lois relatives au droit au loisirs. A proximité de Paris, Londres ou Berlin, des territoires sont dédiés à la détente, mais aussi à la fête et deviennent des lieux de villégiature pour les citadins. D’abord fréquentées par les milieux bourgeois, influencés par les conceptions hygiénistes, un renouveau du rapport à la nature et la pratique en vogue des voyages et du sport, les rivières urbaines sont ensuite envahies par les promeneurs les plus populaires. Naît ainsi sur les bords de la Seine et de la Marne à Paris, de la Tamise à Londres ou encore de la Spree à Berlin, une société des loisirs, populaire, qui découvre les joies du temps libre. Cette histoire, qui est celle d’un phénomène culturel européen et dont les traces n’ont pas toujours été conservées, nous a légué, via une histoire urbaine parfois complexe, un véritable patrimoine à la fois naturel et culturel. Afin de le conserver et de le valoriser, mais aussi de mieux connaitre et promouvoir les pratiques contemporaines qui ont investi les berges des rivières, il nous semble essentiel de travailler ensemble à la constitution d’un réseau de territoires européens, celui des rivières métropolitaines de loisirs. Ce réseau pourrait, dans un second temps être reconnu par la certification Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe.

LA MENTION ITINÉRAIRE CULTUREL DU CONSEIL DE L’EUROPE Lancé en 1987, le programme des Itinéraires culturels européens traduit les idéaux du Conseil de l’Europe en favorisant une meilleure compréhension de la diversité culturelle de l’Europe et de son histoire. Un Itinéraire culturel est un réseau de biens et de sites développant un projet de coopération culturelle, éducative, patrimoniale et touristique. Il peut avoir différents formats : être physiquement inscrit comme un itinéraire de randonnée, ou être thématique et basé sur un personnage célèbre, un concept ou un phénomène culturel à vocation transnationale. Ce thème est la clé de voûte de l’Itinéraire, il doit rassembler au moins trois pays européens et être représentatif de l’identité et des valeurs européennes défendues par le Conseil de l’Europe. En savoir plus

© CDT 94

Artistique

Naturel

Historique

© Archives départementales du Val-de-Marne

© Solange Reboul

© CDT94 / www.photoinfographe.com

Festif

Architectural

© CDT94 / www.photoinfographe.com

© CDT 94 / Daniel Thierry

Industriel

Immatériel

© CDT94 / Didier Adam

Paysager

© Archives départementales du Val-de-Marne

© CDT 94

Les bords de Marne, un patrimoine riche et diversifié …

La Marne est l’une des plus grandes rivières de France (512 km). Sur une trentaine de kilomètres avant de se jeter dans la Seine, la rivière traverse un paysage urbain tout en conservant son caractère naturel. C’est sur ce territoire que s’est développée au XIXe siècle une société de loisirs avec ses pratiques sociales, culturelles et sportives spécifiques qui ont inspiré les plus grands cinéastes (Renoir, Carné,…) ou photographes (Doisneau, Ronis,…). Cette image d’«Eldorado du dimanche » marque toujours les bords de Marne, tandis que de nouvelles pratiques contemporaines s’y sont développées.

Quels objectifs pour le projet ? Diversifier l’offre « classique » des métropoles européennes, en proposant un tourisme durable de nature et de loisirs en complémentarité du tourisme urbain Déconcentrer la fréquentation touristique des centres touristiques des métropoles vers d’autres quartiers ou zones périphériques Valoriser l’ensemble de l’offre : culturelle, patrimoniale, sportive, de loisirs et convivialité de ces territoires Créer des conditions favorables au développement de nouvelles activités et participer à la professionnalisation des acteurs Améliorer la qualité de l’offre touristique et culturelle des territoires partenaires grâce aux échanges d’expériences et de bonnes pratiques initiés au sein du réseau

Quelle mise en œuvre ? 1. Constitution d’un réseau d’acteurs d’institutions intéressées par le projet

et

2. Pour chaque métropole européenne intéressée, élaboration d’un diagnostic de son territoire 3. Travail collaboratif avec les acteurs locaux afin d’établir un programme d’actions au niveau local comme au niveau européen 4. Soumission de la candidature du réseau à la certification « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » 5. Recherche de financements européens pour la mise en œuvre du programme d’actions défini 6. Communication auprès des touristes afin de valoriser l’offre alternative des métropoles du réseau

Partenaires potentiels De nombreuses villes européennes sont marquées par la présence d’un fleuve ou d’une rivière. Nous souhaitons développer des partenariats avec ces villes, qu’il s’agisse des métropoles elles-mêmes ou de territoires périphériques.

BERLIN

LONDON PRAGUE

BUDAPEST

APPEL À PARTENAIRES Afin de concrétiser ce projet de réseau de métropoles européennes, nous recherchons activement des organismes ou institutions souhaitant s’engager dans cette démarche de valorisation.

Qui peut être partenaire ? Un organisme public ou privé, actif dans le domaine de la culture ou du tourisme et dont l’activité se situe dans une métropole européenne ou à proximité. Nous recherchons des partenaires ayant des projets concrets, ou simplement la volonté de valoriser une offre touristique et culturelle sur les bords d’une rivière ou d’un fleuve.

Un projet coordonné par le Comité départemental du tourisme du Val-de-Marne Depuis 2013, Val-de-Marne Tourisme & Loisirs mobilise ses partenaires locaux pour un travail commun sur ce projet de valorisation des bords de Marne dans une dimension européenne. Un comité de pilotage et un comité scientifique ont été mis en place et se sont réunis à plusieurs reprises afin de définir ensemble la thématique générale du projet et ses objectifs. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter ou à consulter le site web www.tourisme-valdemarne.com Contact : Camille CHOWAH [email protected] 01 55 09 30 70